Tu le cries sur tous les « toi »!

Le Seigneur peut nous parler directement par l’Esprit Saint dans un doux murmure, à notre cœur profond. Il peut aussi nous parler clairement, comme Jésus. Même Dieu peut se confier avec puissance (vous trouverez des témoignages dans le livre « les petites histoires du vent »). Mais parfois, sans parole directe, Il nous transmet dans le quotidien de nos vies, ce que nous avons à savoir. C’est le but de ce témoignage vécu, peu après la sortie de ce livre, de partager avec vous, lecteur, les mille et une façons que le Seigneur a d’échanger avec nous.

« Tu es fière de moi ? » : c’est la question que je posais, après un long entretien d’une heure, à une amie. Instant primesautier qui m’a laissée interrogative. la réponse ne fut pas très claire, non plus !

Mais, et c’était sans compter avec le Très Haut : était-ce lui qui avait voulu méta-communiquer et m’avait poussée à poser cette question un peu déplacée. Franchement la spontanéité est de mise dans l’enfance (1) mais quand on a franchi allègrement les 60 ans ! Alors était-ce une motion de l’Esprit Saint ?

Reste que l’histoire ne se saurait se terminer ainsi, car 2 jours après, j’assistais aux funérailles d’un prêtre âgé dont je m’étais occupée et que j’avais tiré d’une situation assez inextricable. À la fin de la cérémonie, une petite sœur qui le connaissait bien, m’a lancé : « tu peux être fière de toi ! » Phrase ambiguë au possible, mais le ton était positif.

Sûrement résonnait en moi cette remarque désobligeante, en face d’un enfant qui a fait une bêtise : « tu peux être fière de toi !», avec le regard courroucé. Alors je suis allée lui demander confirmation, pour être sûre…

L’histoire ne s’arrête pas là. Le week-end suivant, 2 jours après, j’assistais à un enseignement d’un pasteur suisse de passage (2). Il évoquait avec beaucoup d’humour « une chasse au trésor » qui se finissait par cette phrase, lancée par un jeune homme californien à ce pasteur d’un certain âge : « je suis fier de toi ! » Cette phrase avait retenti profondément dans le cœur de ce pasteur, être encouragé par un jeune de 20 ans ! Il en témoignait avec humour.

Il a fallu ce second épisode pour qu’enfin je sente qu’il se passait quelque chose d’étrange autour de « je suis fière de toi ». Le Bon Dieu visiblement souhaitait me faire passer un message et remplir mon bol de confiance. Il n’hésitait pas à faire une intervention spéciale. Vu les combats de titans que j’avais à affronter pour la promotion de mon livre « Les petites histoires du Vent » (3) , ce n’était pas du superflu ! Message parental, du père à son enfant ? Confirmation qu’Il est bien père, mais qu’il tenait aussi à ce livre ! À m’assurer peut-être, que j’étais bien sur son chemin. La vertu de l’encouragement n’est pas très fréquente, elle n’est pas monnaie courante dans notre culture chrétienne.

Et le lendemain, nouvelle confirmation : après avoir rédigé cette histoire au milieu de la nuit, alors que je n’arrivais toujours pas à me rendormir, j’ai repris la lecture d’un livre, celui d’Aloisyus Pappert sur son retour, après guerre, dans une Allemagne anéantie. Et là, bien sûr, cela m’a sauté aux yeux. En haut d’une page, j’ai lu « tu peux être fier de toi ! (4) ». Il était 3 heures du matin. Cette fois, j’avais compris ! Il me parlait et m’encourageait. Que nous soyons sourds et même aveugles, ne L’empêche pas de nous faire savoir, par tous les moyens, qu’il est fier de nous !

Message d’encouragement dans les épreuves que nous traversons ? Je l’entends comme une invitation à continuer à œuvrer, tout en restant à l’écoute de ce que le Seigneur veut nous transmettre et certains parleront alors de Divine Volonté.

(1) Voir les le texte l’école de Marie et l’école de Marc dans « les petites histoires du Vent ». (2) Le pasteur Juvet et sa femme promeuvent une culture de l’honneur qui peut se traduire aussi par une culture de la dignité, de la bienveillance. (3) Paru aux éditions Amalthée, septembre 2019 (4) Aloysius Paper « Réapprendre à vivre » chez Salvator, P. 98

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s