Le Consolateur

Goûter à la consolation.

La nouvelle a été transmise par KTO ; le prêtre accompagnateur de Marthe Robin, avec qui elle avait lancé les Foyers de Charité, s’est révélé être un pédocriminel. Cette annonce m’a anéantie. Je devais suivre une rencontre sur zoom et j’ai tout arrêté. Je n’en pouvais plus. Après Jean Vannier, il y a tout juste quelques semaines, ce dernier coup m’a abattue.

C’était une sorte d’effondrement que je vivais… Ne plus penser à rien, essayer de vaquer à de petites occupations. Crier et pleurer non pas à moi, mais au Seigneur ! Je l’avais vu, Lui, essuyant ses larmes, à Ambilly, l’été dernier(1). J’avais sangloté à Gagnières, auprès d’un homme de 60 ans en dépression, abusé par un prêtre, dans son enfance(2). Peut être qu’avoir vu 2 évêques en Cours d’Assise, interrogés pour avoir ignoré les exactions d’un prêtre pédophile de leur diocèse, m’avait déjà interpellée, il y a déjà 15 ans de cela. Peut-être était-ce parce que j’avais vécu cette destruction, petite fille, que j’avais à en ressentir l’effroi ?

Ces petites filles abusées par Finet, avaient toutes reçues le sacrement du baptême puisqu’elles se confessaient. Y toucher était de l’ordre de la transgression du sacré : Seul le malin pouvait agir ainsi ! Sacrifier ainsi des enfants du Roi des Rois, prêtres, prophètes et roi, de par leur baptême, ressemblait aux pratiques de Baal !

C’est le cléricalisme dénoncé par le pape François qui est bien en cause : aduler des hommes qui se sont engagés au service de Dieu, est une hérésie. Comment le secret de ces agissements a-t-il pu être gardé aussi longtemps ? Il n’y a plus de grand prêtre au Temple. Il y a des hommes, des femmes qui sont le temple de l’Esprit Saint. Jésus a changé l’ordre des choses.

Alors est arrivé le temps de la consolation pour moi. Depuis le début du confinement, je m’étais engagée à intercéder pour des personnes souffrantes, et un vif désir s’est porté sur cette louange assez difficile, un vieux chant du Renouveau : « Torrent d’amour ». Je souhaitais retrouver l’air pour m’ajuster au bon ton, au bon rythme, mais déjà le chanter me transportait de joie. C’est ainsi que par le miracle des algorithmes de YouTube, j’ai vu une vidéo s’imposer bizarrement et très rapidement, j’ai repéré les tonalités. Incroyable, c’était lui ! L’enregistrement venait de Russie(3) : quelle joie ! Écouter la mélodie ainsi ! Le moral est remonté d’un coup, et j’ai senti la consolation, et j’ai remercié le Seigneur. L’effet a été immédiat.

seringuas du jardin en mémoire des jeunes filles !

Et pour que la joie soit parfaite, après l’ouïe, la vue. Le lendemain, prenant mon petit déjeuner au soleil, dans le jardin, mon regard a été « attiré » vers une petite couleur mauve dans le feuillage, au pied du seringuas. En regardant bien, j’ai aperçu des clochettes, celles d’une jacinthe sauvage. Je dois vous confier que cela fait des années que j’essaie d’en installer dans le jardin, éprise des tapis de couleur mauve sur le fond vert tendre, des herbes de printemps. Ça y était, la petite fleur s’était implantée, isolée, mais bien réelle !

Si pour vous ce sont de simples coïncidences, alors pourquoi ce désir qui a mûri si longuement pour ces choses. C’est l’alchimie du Seigneur, pour que notre joie soit parfaite (4). Et l’Esprit Saint nous parle, en passant par nos sens, l’ouïe, puis la vue, et aussi notre volonté ajustée à Sa volonté. Et comme il m’avait été révélé à Gagnières, il y a des cadeaux de Noël, au pied du sapin, qui attendent les « petits enfants ».

(1) voir le texte « émotion d’Abba » sur le blog (2) Voir le chapitre « Étranges sanglots » livre Les petites histoires du Vent p99 (3) Interprétation de « Oh, The deep love of Jésus » par Simon Khorolskiy (4) Voir le texte de ce jour en Jean 15,7-8.

Un commentaire sur “Le Consolateur

  1. Très joli texte sur la confiance en soi renforcée par la confiance en Dieu. Un signe parmi d’autres vécu par l’auteur – et qui n’enlève rien au combat – que le Seigneur est décidément concretement bien à l’œuvre dans la vie de ceux qui croient en Lui.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s