Alerte, à la Vigne du Seigneur !

…Un maître de maison sortit de grand matin, afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne …..Matthieu 20,1-16

Le phénomène s’est fait visible lors de la sortie « des petites histoires du Vent ». Entre témoignages, relectures, sponsors et divers soutiens amicaux et techniques (1), les non-croyants étaient au rendez-vous ! Imaginez-vous, sur les 15 personnes qui ont participé de près ou de loin, à la réalisation et à la diffusion du livre, dix étaient réputées non-croyantes ! Les deux tiers, bigre !

Il m’était déjà arrivée de partir seule dans des projets, et de nous retrouver à 15 participants, à la fin des opérations. La particularité de cette fois-ci, c’est le foisonnement des aides venant de personnes pour qui Dieu n’était pas vraiment une connaissance, ni un intime ! Bon, les non-croyants sont aujourd’hui largement majoritaires dans le pays, mais tout-de-même, c’est surprenant ! Alors voici les dernières surprises agréables…

Le copain d’ Hugo (4), baptisé, mais non-croyant, s’est rendu à une réunion qui a pour but de créer du lien entre entrepreneurs, pour faire des affaires. Et donc, il croise une femme qui est dans la communication et qui, en même temps, pilote une radio chrétienne. Alors qu’il l’aborde, il pense à la mère de son pote Hugo, branchée, elle aussi, sur le Bon Dieu. Ce n’était pas prévu, mais il lui demande l’autorisation de nous mettre en contact. Et il m’en parla, et la rencontre a lieu. Elle se traduira par la radio-diffusion d’une vingtaine d’histoires, au moment précis du lancement du livre. Un  incroyable cadeau !

La seconde opération mémorable est l’inscription au salon des écrivains catholiques de Paris, vraie lettre de noblesse pour une jeune auteure, d’une édition de province. Lucie (2), me le propose, mais un parrainage est demandé. Résolument non-croyante, elle dénoue le problème, grâce à l’une de ses amies très pratiquante, qui, elle-même, est en lien avec une auteure adhérente de l’association. Pouvoir compter sur un tel soutien était vraiment un challenge, mais Dieu se débrouille pas mal pour trouver des chemins et réaliser ses desseins, et les affaires se font, malgré tous les obstacles, quand Il le décide.

Enfin, c’est un journaliste d’un quotidien régional que je rencontre et qui rédige un très bel article sur le livre. Et cet article montre combien, l’œuvre est accessible aux non-croyants ! Un indice pour une vraie mission qui se profile : aller vers ceux qui ont tourné le dos au mystère de Dieu ; témoigner des agissements secrets de Dieu, et ce qui est expérimenté par des chrétiens, en dehors des discours officiels !

Et puis, je suis une maman qui va vivre un moment inoubliable ! N’ayant pas de diffuseur pour le livre, je recherchais des adresses de libraires chrétiens. Je savais qu’Hugo, avait travaillé sur un contrat pour géolocaliser les lieux de vente. Il avait refusé de me transmettre les fichiers. Mais, c’est en pianotant sur internet, à la recherche de données que je suis tombée sur son travail. Très émouvant ! Je me trouvais là, en ce début de soirée d’hiver, devant le travail de mon fils Hugo  ! Fou, fou ! Internet n’a pas de secret pour le Seigneur et il passe à travers nous, sans distinction. Chacune de ces petites expériences me renforce dans l’acquiescement qu’Il est là, qu’Il veille et qu’Il comble ! Un discernement dans le mouvement, plutôt sympa !

Ce qui m’a donné envie de témoigner de ces étranges ouvriers du Royaume, c’est ce pincement de solitude, un soir de confinement. L’écho de ce petit blues, c’est Emma en Californie (3) qui l’a reçu. Nous avons pu échanger, elle, le matin, et moi, le soir, et mes nuages se sont dissipés. Notre relation avait fait l’objet d’événements, déjà bien improbables. Dans ce moment d’inconfort, j’ai retrouvé la joie. Je présume que le Seigneur avait envie de me faire goûter à la bienveillance d’Emma, pour ne pas avoir trouvé quelqu’un de plus proche géographiquement ou de plus disponible !

La question reste entière : pourquoi le Seigneur passe-t-Il par des non-croyants pour faire avancer Son œuvre ? Prépare-t-il les cœurs ? Et là, il s’agirait d’une autre affaire, celle qui concerne la liberté des hommes et la volonté de Dieu ! Ce que j’aime confirmer, c’est qu’Il se donne dans le mouvement, et que nous avons à repérer les signes de Son attention et de Sa tendresse pour nous, et aussi de découvrir quelle mission nous est dévolue.

(1) Excepté, bien sûr, le domaine spirituel (2) Lucile témoigne aussi dans l’histoire de « la Bouée » (3) Récit dans le texte « Rencontre avec Emma » (‘4) Hugo est mon fils.

4 commentaires sur “Alerte, à la Vigne du Seigneur !

    1. C’est peut être là un des secret de la foi ! Devenir ami et non plus serviteur. Comme un partenariat avec le Seigneur ! i : notre relation au Seigneur peut se transformer ainsi lorsque notre volonté s’est ajustée à la sienne. Ce qui m’a interrogée est la grande liberté d’action du Seigneur avec les non croyants !

      J'aime

      1. C’est peut être là un des secret de la foi ! Devenir ami et non plus serviteur. Comme un partenariat avec le Seigneur ! i : notre relation au Seigneur peut se transformer ainsi lorsque notre volonté s’est ajustée à la sienne. Ce qui m’a interrogée est la grande liberté d’action du Seigneur avec les non croyants !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s